|   FAQ |

Foire aux questions


Le ProCAD

Qu’est ce que le ProCAD : Le ProCAD, c’est le Programme Cadre d’Appui  la Diversification Agricole. C’est le cadre choisi par le Gouvernement du Bénin pour y loger    l’ensemble des interventions de la Banque mondiale dans le domaine de l’Agriculture au Bénin. A ce jour, le ProCAD est constitué de deux Projets : Le Projet d’Appui à la Diversification Agricole (PADA) et le Projet de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO-Bénin).

Le PPAAO-Bénin

  1. Qu’entend par PPAAO-Bénin : le PPAAO-Bénin, c’est, comme cela s’entend, le Projet qui vise la Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest. C’est la version béninoise du Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest qui est un Programme sous-régional mis au point par la CEDEAO. Il a pour objectif de générer et d’accélérer l’adoption des technologies améliorées dans les principaux domaines agricoles prioritaires dans le but d’assurer l’accroissement de la productivité agricole gage d’une sécurité alimentaire dans les pays membres.
  2. Quelles sont les filières prioritaires du PPAAO-Bénin : Le PPAAO-Bénin travaille au développement de cinq filières prioritaires que sont le maïs, le riz, l’ananas, l’anacarde et le poisson. Principalement et par rapport au maïs, le PPAAO-Bénin aspire à devenir le centre de référence pour les autres pays de l’Afrique de l’Ouest en ce qui concerne les technologies relatives à cette culture.
  3. Quels sont aujourd’hui les pays membres du PPAAO ?  A la date d’aujourd’hui tous les pays de l’Afrique de l’Ouest abritent chacun en ce qui le concerne, un Projet PPAAO.
  4. Quels sont les différentes composantes du PPAAO-Bénin : Le PPAAO-Bénin à l’instar de tous les PPAAO pays a quatre composantes.
    • La Composante 1, « Conditions propices à la coopération régionale en matière de développement et de dissémination de technologies améliorées » qui vise à renforcer les mécanismes et les procédures pour la génération, la dissémination et l’adoption des technologies améliorées à savoir, matériel génétique, pesticides et autres produits de protection des produits des cultures afin de permettre au Bénin et aux autres pays membres de la CEDEAO, de bénéficier desdites technologies dans le cadre de la coopération régionale ;
    • La Composante 2 du PPAAO « Centre National de Spécialisation »  a pour objectif, de renforcer la conformité des priorités du Bénin en matière d’amélioration de la productivité du maïs avec les priorités des pays de la sous-région et ce, à travers le Centre National de Spécialisation sur le maïs (CNS/Maïs), dans le but de contribuer efficacement à la sécurité alimentaire ;
    •  La Composante 3  «  Financement à la demande du Développement et de l'Adoption des Technologies » est une  composante qui vise le financement, à la demande, du développement et de l'adoption des technologies. Cette mission est dévolue au PPAAO-Bénin en attendant la mise en œuvre du Fonds National de Développement de l’Agriculture tel que prévu dans le Plan Stratégique de Relance du Secteur Agricole (PSRSA) ;
    • La composante 4 «Coordination et Gestion du Projet » est comme son nom l’indique, la composante à travers laquelle est mis en œuvre de façon efficiente et efficace le PPAAO-Bénin par la mise en place d’un système effectif de pilotage et de coordination. La gestion financière, la passation de marchés, le suivi-évaluation et la communication du Projet dépendent essentiellement des procédures établies par cette composante.
  5. Quels sont les résultats attendus du PPAAO-Bénin ? A la fin du PPAAO-Bénin :
    • Au moins 500.000 personnes, dont au moins 40 % de femmes, ont bénéficié directement et/ou indirectement du Projet ;
    • Au moins 8 nouvelles variétés  de maïs (créées ou adaptées) répondant aux besoins des utilisateurs sont disponibles ;
    • 100 % des technologies générées induisent une augmentation du rendement du maïs d'au moins 15 % par rapport aux meilleures technologies de référence ;
    • Au moins 125.000 ha sont couverts par les technologies améliorées diffusées dans le cadre du projet ;
    • Au moins 350.000 producteurs ont adopté les technologies améliorées diffusées mis à leur disposition dans le cadre du projet.
  6. Qui finance le PPAAO ? Le PPAAO est financé par la Banque Mondiale
  7. Comment est organisée la Coordination des PPAAO pays ? La CEDEAO a donné mandat au Conseil Ouest et Centre Africain (CORAF/WECARD) pour assurer la Coordination du PPAAO à travers les pays. A ce titre, la mission du CORAF est de contribuer à une amélioration durable de la productivité, de la compétitivité et des marchés agricoles en Afrique de l’Ouest par la satisfaction des demandes principales adressées au système de recherche de la sous- région par les groupes cibles.

 

Le PADA

  1. Qu’est ce que le PADA ? Le PADA, c’est le Projet d’Appui à la Diversification Agricole. 
  2. Pourquoi le PADA ? Le PADA a été conçu pour répondre aux exigences de la Stratégie de croissance et de réduction de la pauvreté du pays (SCRP) qui, à travers son plan de diversification de l'agriculture au Bénin a prévu deux grandes composantes à savoir, (i) renforcer la sécurité alimentaire par la production compétitive de produits alimentaires de base (céréales, racines et  tubercules, élevage) et des biens d'importation compétitifs (riz et poisson) pour les marchés nationaux et régionaux; (ii) accroître la diversité des exportations en augmentant le volume d'exportations  traditionnelles généralement faibles, comme les anacardes, et en fournissant un soutien ciblé aux nouvelles exportations à valeur élevée, tels que l'ananas. Le projet d’appui à la diversification agricole (PADA) s'emploiera donc à lever les contraintes au développement des principales chaînes de valeur (riz, anacarde, ananas et aquaculture), à l'appui à la mise en œuvre de la stratégie nationale de diversification agricole. 
  3. Quels sont donc clairement les objectifs du PADA ? Le Projet a pour objectif global de restaurer et d’améliorer la productivité au champ et la valeur ajoutée post-récolte pour des chaînes de valeur choisies, y compris le riz, le maïs, le poisson, l’ananas et l’anacarde.
  4. Quels sont les composantes du PADA ? Quatre composantes permettre de mettre en œuvre de façon efficiente, le PADA. Ces quatre composante devront permettre de :
    • Créer les conditions favorables à l'adoption des technologies améliorées pour accroître la production des filières ciblées ;
    • accroître l’offre d’infrastructures et d’équipements d’irrigation et de marché répondant aux normes pour l’intensification et la diversification agricole et la mise en marché des produits pallier ;
    • Créer les conditions favorables à l'amélioration de l’offre de services financiers et la demande de crédits.
    • Assurer une exécution efficace du programme sectoriel et du PADA.
  5. Quels sont les résultats attendus du PADA ? Les résultats attendus du PADA se résument ainsi qu’il suit :
    • Les moyens de production des ménages dans les zones sinistrées suite à l’inondation sont restaurés ;
    • Des périmètres à maîtrise  partielle et totale sont aménagés/réhabilités ;
    • Des infrastructures de marché sont construites/réhabilitées ;
    • Les institutions de coordination et de gestion des chaînes de valeurs sont mises en place et/ou renforcées ;
    • La connaissance du secteur agricole par les institutions de financement est améliorée.
    • Les capacités du MAEP à coordonner la mise en œuvre du PSRSA et du PNIA sont renforcées.
    • L'équipe de coordination du Projet est installée
    • Qui finance le PADA ? Le PADA est financé par la Banque Mondiale
  6.