Mot du Coordonnateur


Le Mot du Coordonnateur

 Chers amis internautes,

 Mesdames et Messieurs,  

Vous êtes bien sur le portail internet du Programme Cadre d’Appui à la Diversification Agricole (ProCAD). Je vous y souhaite la bienvenue et voudrais vous témoigner toute ma gratitude et celle de mes collaborateurs pour l’intérêt que vous portez à notre Programme en visitant ce site qui, je l’espère, continuera de vous séduire, comme il en a été par le passé.

 Le ProCAD, c’est le cadre des interventions de la Banque mondiale dans l’Agriculture au Bénin. Je dirai plus clairement qu’il est l’enveloppe choisi par le Gouvernement du Bénin et son partenaire, la Banque mondiale pour abriter les Projets que cette dernière finance pour le développement de l’Agriculture dans notre pays. Et comme vous le savez déjà, à cette date, deux Projets à savoir le Projet de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO-Bénin) et le Projet d’Appui à la Diversification Agricole sont les deux Projets qui répondent à ce critère et qui y sont logés.

 Le PPAAO est un Programme régional décliné en Projet dans treize (13) des quinze (15) pays de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Il est l’aboutissement, au plan régional, du Programme Régional d’Investissement Agricole (PRIA) et du Programme National d’Investissement Agricole (PNIA) au niveau national. Il a été conçu par la CEDEAO, dans le but de contribuer à une augmentation durable de la productivité dans les filières prioritaires nationales et régionales et en vue d’apporter un appui à l’intégration régionale, pour la réduction de la pauvreté en Afrique de l’Ouest. Le Programme PPAAO s’active à établir des liens étroits entre la recherche et la vulgarisation. Partant de ce fait, le PPAAO-Bénin a choisi de travailler au développement des cinq filières prioritaires que sont le maïs, le riz, l’ananas, l’anacarde et le poisson. 

Le PPAAO-Bénin est complémentaire du PADA qui a pour objectif de contribuer à l’amélioration de la productivité au champ et de la valeur ajoutée post récolte des mêmes filières avec en plus, la filière Coton à laquelle il apporte un appui institutionnel. 

Mesdames et Messieurs, 

Chers amis internautes ; 

Vous avez été témoins, tout au long de ces cinq dernières années, de la mise en œuvre de ces deux Projets dans leurs phases initiales. Vous avez constaté avec nous, les résultats obtenus que nous vous laissons le soin de juger par vous-mêmes. C’est donc avec beaucoup de plaisir et de fierté que je vous annonce que le PPAAO-Bénin et le PADA ont bénéficié chacun en ce qui le concerne, d’une phase additionnelle respectivement de 3 et 4 ans.

 Pour le PPAAO-Bénin, le montant du financement additionnel est de 13 milliards 500 millions de francs CFA, dont 12,004 milliards au titre de la contribution de l’IDA qui, cette fois-ci est un prêt et un peu plus d’un milliard représentant la contrepartie béninoise. La consolidation des acquis de la première phase du Projet à travers la diffusion à grande échelle des technologies générées reste le principal défi du PPAAO-Bénin au cours des trois prochaines années. Aussi, contribuera-t-il à la mise en œuvre du Programme d’Action du Gouvernement (PAG) en intensifiant les actions sur les cultures comme l’ananas, l’anacarde, le riz, le maïs ainsi que le poisson avec une ouverture sur d’autres spéculations comme le soja, les cultures maraichères, la volaille et les petits ruminants. Le PPAAO-Bénin FA travaillera également à l’amélioration des conditions nutritionnelles de nos populations.

 Avec un crédit d’un montant de 41,9 millions d’euros équivalent à 27 484 598 300 F CFA sur un coût global du Projet estimé à 35 711 610 994 F CFA, la différence représentant un don de l’Association Internationale de Développement (AID) de la Banque mondiale, le PADA ambitionne d’amplifier les réalisations de la première phase en amenant surtout le secteur agricole à l’adoption à grande échelle des technologies améliorées de production, de post récolte, de transformation et de conservation. 

Chers amis de la Toile, comme vous pouvez vous en rendre compte, nous partons donc pour une nouvelle aventure et je voudrais m’assurer que nous bénéficierons comme à l’accoutumée, de votre collaboration qui constitue pour nous, une caution pour l’atteinte des résultats attendus de nous. Prenez donc du plaisir en notre compagnie 

 Bertin ADEOSSI